Accompagner au piano
 

COURS N°2

La lecture des accords

Maintenant que la théorie a été posée, mettons-la tout de suite en pratique. Eh oui. Je fais quoi, concrètement, avec mon piano ? C'est l'objet de ce cours. Commençons avec un seul et unique accord avant de les multiplier.


1. Un accord



Pour commencer et contrairement à ce que j'entends souvent, un accompagnement de piano n'est pas fait d'une mélodie à la MD et d'accords à la MG. Si vous voulez progresser, tirez un trait sur cette idée dès maintenant. C'est une façon d'accompagner issue des claviers électroniques pour enfants. Cette solution existe et je ne lui jette pas la pierre mais elle est bon marché, elle est indigne de vous. Je vais vous proposer beaucoup plus de richesse, beaucoup plus de souplesse.

Combien y a-t-il de façon de jouer un simple accord, l'accord de Do (C) ? Des centaines. Rassurez-vous, nous allons commencer doucement, avec de la souplesse dans l'exécution d'un simple accord. Je rappelle que nous travaillerons autant "Accompagner au piano" que "s'accompagner au piano".

Voici des exemples :

Exemple1
Exemple2
Exemple3
Exemple4

Nous verrons, au fur et à mesure des leçons, qu'un seul accord peut non seulement être placé dans un grand nombre de positions sur le clavier, mais peut être également octavié, arpégé, décomposé, chargé (il n'est pas rare d'utiliser 8 doigts pour un accord) et bien d'autres choses encore.




2. Enchaîner deux accords



Vous avez peut-être pris une mauvaise habitude, auquel cas, je vous aiderai à la perdre, celle d'enchaîner deux accords en parfait parrallèlisme :

Exemple :

Exemple5

Ce genre de choses est à éviter autant que possible. Comment éviter ce décalage intégral dans la configuration précédente ? La basse descend, c'est entendu, pour ne pas faire monter l'accord.

Exemple6

Vous aurez très souvent à enchaîner un accord suivi de sa dominante. Que pouvez-vous me proposer pour l'enchaînement des accords C G ?

Pour ma part je vous propose ceci :

Exemple7




ou
Exemple8



3. Les renversements



Nous avons travaillé uniquement jusqu'ici les accords dans leur position dite "fondamentale". Lorsqu'on joue un accord de Do, la basse est Do. Si l'on veut un accord qui ne soit pas à l'état fondamental mais renversé, on peut l'écrire comme ceci : C/E. Ce qui se lit "Do sur mi" ou "Do basse Mi".

Exemple d'interprétation :

Exemple9

Mais bien souvent, dans la majorité des cas même, aucun renversement n'est indiqué sur la partition. Ceci ne doit pas vous empêcher d'utiliser les renversements. Par exemple, comment allez-vous accompagner ceci ?

Exemple10

Pourquoi pas comme ceci :

Exemple11

Nous avons utilisé un renversement de l'accord de Sol, qui se note G/B, sans que le "/B" soit noté. Comme le Si est la deuxième note de l'accord de Sol, on parle de premier renversement. Le deuxième renversement (ex : G/D. Ré, Sol, Si) s'utilisera avec plus de précaution. Votre oreille sera toujours le meilleur juge. Faites-lui confiance.




TÉLÉCHARGEMENTS


Pour les membres uniquement





FORUM

Connectez-vous pour poster une question, une remarque...


airnix
Posté le 02 septembre 2018 à 23h46

Bonjour,

désolé mais j'ai aussi du mal avec la phrase "La basse descend, c'est entendu, pour ne pas faire monter l'accord".
Avec l'explication de la septième je suis encore plus perdu.
On a un accord de Fa majeur et un accord de Re mineur (1er renversement), du coup est-ce que vous pouvez m'éclairer SVP sur cette septième qui descend? je la trouve pas.

Merci infiniment

Webmaster
Posté le 06 janvier 2017 à 08h11

Bonjour, ceci sera plus une question d'harmonie. La septième descend, oui. Essayez de voir ce que vous dit votre oreille. Essayez de la faire monter, puis de la faire descendre. Si la faire monter ne vous pose pas de problème, alors pourquoi pas...

jeanjac
Posté le 05 janvier 2017 à 11h28

Bonjour, je suis inscrit d'aujourd'hui. et je suis intrigué par la phrase suivante.
"Ce genre de choses est à éviter autant que possible.'" Pourquoi ?

et bien que je connaisse assez bien le solfège, je ne comprends pas du tout la phrase suivante::

" La basse descend, c'est entendu, pour ne pas faire monter l'accord".

Merci de m' éclairer.


? La basse descend, c'est entendu, pour ne pas faire monter l'accord.